La scientifisation du travail social

Le 13/02/2015

La scientifisation du travail social

La scientifisation du travail social

Stéphane Rullac, Presses de l’EHESP, 2014

 

Le travail social ne fait pas l'objet d'une discipline en France. En effet, l'enseignement de ce secteur d'intervention, qui regroupe plus d'un million de professionnels, est principalement dispensé dans des établissements professionnels qui ne sont pas intégrés aux cadres académiques (universités ou grandes écoles).

Exception à l'échelle mondiale, cette spécificité française a généré, entre 2012 et 2014, une conférence de consensus co-organisée par le Conservatoire national des arts et métiers de Paris (CNAM) et l'Union nationale des associations de formation et de recherche en intervention sociale (UNAFORIS). Ce processus de scientifisation, d'une intensité inédite, a suscité une importante activité de recherche dans les écoles professionnelles, qui pose à terme la question de la reconnaissance scientifique du travail social.

Prenant appui sur le rapport du jury de cette conférence, qui plaide notamment pour un effacement de la référence ancienne à la recherche en travail social et pour l'inscription de ce corpus dans un cadre disciplinaire, cet ouvrage adopte une démarche à la fois historique et projective, mais aussi institutionnelle et épistémologique, qui vise à soumettre les piliers potentiels d'une « scientifisation » du travail social à la rigueur d'un questionnement scientifique.