Educateur spécialisé (DEES)

L’éducateur spécialisé concourt à l’éducation d’enfants et d’adolescents ou au soutien d’adultes présentant des déficiences physiques ou psychiques, des troubles du comportement ou qui ont des difficultés d’insertion. Il aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver l’autonomie, à développer les capacités de socialisation, d’intégration ou d’insertion. Il favorise également les actions de prévention.

Educateur spécialiséLa profession

Au sein d'établissements spécialisés ou en milieu ouvert, l’éducateur spécialisé contribue à l’éducation d’enfants et d’adolescents présentant un handicap, des difficultés d’insertion, ou des troubles du comportement.?Il favorise les actions de prévention et d’insertion, monte et coordonne des projets éducatifs ou culturels avec les différents publics afin de les aider à restaurer ou préserver leur autonomie. L’éducateur spécialisé intervient dans une démarche qui respecte les droits des enfants, adultes, familles et des groupes avec lesquels il travaille. L’éducateur spécialisé contribue à rendre les personnes aidées acteurs de leur développement et du renforcement de leurs liens sociaux dans leur milieu de vie.

L’exercice professionnel

L’éducateur spécialisé travaille auprès : de jeunes souffrant de problèmes (familiaux, scolaires, de comportement), d'adultes en difficulté (sociale, physique), et de personnes handicapées. Son action cherche à préserver et à restaurer l’autonomie. Pour ce faire il organise des activités socio-éducatives (sorties, ateliers, soutien scolaire, aide à l'insertion...). Et coordonne les interventions des autres professionnels autour de la personne. En internat, il accompagne un groupe de jeunes, hors du temps scolaire, pour les repas, la veillée et au moment du coucher. En externat, il s'occupe d'adolescents toute la journée, en collaboration avec les enseignants. En foyer d'accueil et d'hébergement, il organise la vie quotidienne des jeunes travailleurs ou des mères célibataires, et les aide à surmonter leurs difficultés. En foyer de vie ou en ESAT, il soutient les personnes en situation de handicap dans leur vie quotidienne.  Dans le cadre de l'aide éducative en milieu ouvert (AEMO), l'éducateur est mandaté par l’Aide sociale à l'enfance ou par la judiciaire pour travailler auprès d'un mineur en difficulté. Il peut aussi intervenir dans les quartiers difficiles pour favoriser l'insertion sociale des jeunes.

Les conditions d’admission

Peuvent se présenter aux épreuves d’admission à la formation les candidats remplissant au moins une des conditions suivantes :

  • être titulaire du baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation ;
  • être titulaire de l’un des titres admis en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités ;
  • être titulaire du diplôme d’accès aux études universitaires ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation ;
  • être titulaire d’un diplôme au moins de niveau IV ;
  • être en dernière année de formation de moniteur-éducateur (mais être titulaire du CAFME ou du DEME lors de l’entrée en formation),
  • être titulaire d’une qualification d’Aide Médico-Psychologique et avoir 5 ans de pratique professionnelle,
  • être titulaire du diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale et avoir 5 ans de pratique professionnelle
  • avoir passé avec succès les épreuves de l’examen de niveau  organisé par les Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Pour entrer en formation, les candidats doivent s’inscrire aux épreuves d’admission organisées par les centres de formations en travail social.

Les épreuves d’admission comprennent une épreuve écrite et une épreuve orale.

A NOTER : La plupart des centres de formation en travail social proposent des préparations aux concours. Pour en savoir plus, consulter les sites des centres de formation.

Les modes d’accès

La formation est accessible :

  • en formation initiale (voie directe), financée par les Conseils régionaux,
  • en situation d’emploi, financée par l’employeur,
  • en apprentissage ou en contrat de professionnalisation, financée par l’employeur,
  • dans le cadre de la Validation des acquis de l’expérience (VAE).

La formation

* Durée : 3 ans.

* Formation théorique : 1 450 heures soit 41 semaines

* Formation en stage : La formation pratique d'une durée totale de 60 semaines se déroule sous la forme d'un stage d'une durée de 28 à 36 semaines et d'au moins deux stages d'une durée minimale de 8 semaines.

A NOTER : Les stages de plus de deux mois ouvrent droit à gratification selon le statut de l’étudiant.

* Contenu de la formation

La formation est organisée autour de quatre Domaines de Formation :

- DF1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé (450 h)

- DF2 : Conception et conduite de projet éducatif spécialisé

1ère partie : Participation à l'élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé (300 h),

2ème partie : Conception du projet éducatif spécialisé (200 h)

- DF3 : Communication professionnelle en travail social

1ère partie : Travail en équipe pluriprofessionnelle (125 h)

2ème partie : Coordination (125 h)

- DF4 : Implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles

1ère partie : Implication dans les dynamiques institutionnelles (125 h)

2ème partie : Travail en partenariat et en réseau (125 h)

A NOTER : En conformité avec l'arrêté du 16 novembre 2005, des allègements de formation peuvent être consentis après vérification des diplômes, des connaissances et/ou de l'expérience professionnelle antérieure des demandeurs.

La certification

La formation est sanctionnée par un diplôme d'Etat délivré par le Ministère de l’Education Nationale. La certification comprend 4 épreuves validant des domaines de certification. Elle est organisée par le Rectorat et par les Etablissements de Formation pour 3 épreuves ou évaluations, en lien avec les terrains de stage.

Ces épreuves comprennent :

- DC1 : dépôt et soutenance d’un Dossier de Pratiques Professionnelles,

- DC2 : présentation et soutenance d'un mémoire,

- DC3 : entretien à partir d'un journal d'étude clinique,

- DC4 : épreuve écrite sur les dynamiques institutionnelles.

 

Références

* Décret n°2007-899 du 15 mai 2007 relatif au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé

* Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé

* Circulaire interministérielle DGAS/SD4A/2007/436 du 11 décembre 2007 relative aux modalités des formations préparatoires et d'obtention du diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé (DEES) et du diplôme d'Etat de Moniteur Educateur (DE ME)